Ame perdue

Je me dis « je pense donc je suis »

Et c’est ma dernière certitude

Au pays de trop d’habitudes,

A chaque larme que j’essuie.

Mais depuis que tu es parti,

J’ai l’impression de ne plus être,

Depuis que tu as fui au loin

Et je suis comme une fleur sans soin.

Je ne vaux que par le paraître,

Tu étais la vie de ma vie

Et tu faisais battre mon cœur ;

Il s’est arrêté tout à l’heure,

Il doit ramer pour sa survie.

Je suis une âme en perdition

Sur un navire à qui tu manques ;

Je suis tombée au fond d’une planque

Où il ne reste plus d’ambition.