Quand on n’y croit plus…

J’attends quelqu’un je ne sais qui

Je peux rester longtemps ici

Pour voir qui viendra là, vers moi

Pour écouter le son des pas

De toi, que je ne connais pas.

Au fond, tu sais je n’y crois pas

Si on a tous quelqu’un pour soi

Je dois faire exception aux lois.

Ne dis rien pour me détromper,

Tu ne connais pas mon passé,

Tous ces garçons que j’ai aimés

Et pour qui j’aurais tout donné

Mais qui ne m’ont pas écoutée

Sont preuve de la véracité

De ces propos que je tenais.

De toutes façon si un beau jour

Un homme me donnait son amour,

Tu sais c’est idiot je crois que

Il me quittera parce que

Je le ferai vraiment souffrir,

Tu es septique dans tes sourires.

Allons prenons donc rendez-vous

Et je te laisse choisir où,

Dans trente ans nous verrons comment

La vie m’aura rendu dément…

Tu verras c’est fou comme changement

Quand une femme a tué ses amants

Pour n’avoir pas été aimée avant

Tu comprends ?

PS : Même si l’espoir est parfois maigre, j’y crois encore…