Ange de nuit

Une petite fille chante sous la pluie

Et dans les cieux la lune luit ;

Il n’y a personne, il fait si froid,

Qu’un ou deux fous qui se croient rois.

Elle saute, elle rit, mais elle est seule,

Au bout d’la rue une moto gueule ;

Qu’est-ce qui lui prend, perd-elle la tête ?

Son cœur n’a pas d’quoi faire la fête.

Le vent emporte vers d’autres lieux

Ces mots venus d’un chant curieux,

Comme une fleur sur un tas d’ordures ;

Même pour les anges la vie est dure.

Avec son cœur pour seul bagage

Et sa voix comme seul héritage,

Elle chante la vie qui n’la gâte pas,

Toujours plus fort à chaque pas.

A ceux qui chantent sous la pluie…